AccueilPlantationsIdentifier et traiter les maladies courantes des cucurbitacées

Identifier et traiter les maladies courantes des cucurbitacées

Les cucurbitacées sont une famille de plantes extrêmement populaire parmi les jardiniers, en raison de leur facilité de culture et de leur grande variété. Cependant, malgré ces avantages, elles peuvent être affectées par différentes maladies qui nuisent à leur croissance et à leur rendement. Dans cet article, nous passerons en revue certaines des maladies les plus courantes des cucurbitacées et les méthodes de traitement appropriées.



Oïdium



L’oïdium est l’une des maladies les plus courantes rencontrées dans la culture des cucurbitacées. Caused by a fungal pathogen, l’oïdium se caractérise par un feutrage blanc ou gris sur les feuilles, qui peut ensuite se propager aux tiges et aux fruits. Si cette maladie n’est pas traitée, elle peut rapidement détruire toute votre récolte.



Comment identifier l’oïdium ?




  • Feutrage blanc ou gris sur les feuilles

  • Propagation rapide aux tiges et aux fruits

  • Affecte principalement les jeunes plantes ou celles cultivées sous abri (serre, tunnel)



Comment traiter l’oïdium ?



Il existe plusieurs solutions pour traiter l’oïdium sur vos cucurbitacées :




  • Appliquer un fongicide à base de soufre

  • Traiter avec un produit à base de bicarbonate de soude et d’huile de colza

  • Assurer une bonne circulation de l’air et éviter les arrosages trop fréquents sur le feuillage

lire  Comment et quand séparer la marcotte de la plante mère ?


La fusariose



La fusariose est causée par un champignon qui provoque un jaunissement progressif des feuilles, suivi du flétrissement et de la mort des plantes. Cette maladie peut se propager rapidement et réduire considérablement le rendement de vos cucurbitacées.



Comment identifier la fusariose ?




  • Jaunissement progressif des feuilles

  • Flétrissement puis mort des plantes

  • Affecte principalement les courges, melons et concombres



Comment traiter la fusariose ?



Pour combattre la fusariose, vous pouvez :




  1. Éviter de cultiver des cucurbitacées dans le même sol pendant plusieurs années consécutives (rotation des cultures)

  2. Traiter avec un fongicide approprié dès les premiers signes de la maladie

  3. Eliminer les plantes gravement atteintes pour limiter la propagation de la maladie



Le mildiou



Le mildiou est une autre maladie courante des cucurbitacées, causant des taches brunes ou pourpres sur les feuilles, qui finissent par se recroqueviller et mourir. Les fruits peuvent également être affectés, avec des zones aqueuses et molles à leur surface.



Comment identifier le mildiou ?




  • Taches brunes ou pourpres sur les feuilles

  • Feuilles qui se recroquevillent et meurent

  • Zones aqueuses et molles sur les fruits



Comment traiter le mildiou ?



Pour lutter contre le mildiou, plusieurs options s’offrent à vous :




  1. Utiliser un fongicide spécifique au mildiou dès les premiers symptômes

  2. Améliorer la circulation de l’air en élaguant et en espaçant les plantes

  3. Éviter les arrosages trop fréquents sur le feuillage



L’anthracnose



Cette maladie fongique provoque la formation de taches irrégulières jaunâtres à brunes sur les feuilles et les fruits des cucurbitacées. Elle peut également causer le flétrissement des tiges et la pourriture des racines, ce qui entraîne une baisse du rendement.

lire  Quels sont les différents types de marcottage ?


Comment identifier l’anthracnose ?




  • Taches irrégulières jaunâtres à brunes sur les feuilles et les fruits

  • Flétrissement des tiges et pourriture des racines

  • Affecte principalement les citrouilles, courgettes et concombres



Comment traiter l’anthracnose ?



Pour prévenir et traiter l’anthracnose sur vos cucurbitacées :




  1. Traitez avec un fongicide spécifique dès les premiers signes de la maladie

  2. Retirez les plantes gravement atteintes pour limiter la propagation de la maladie

  3. Favorisez la circulation de l’air en espaçant les plants et en élaguant régulièrement



Attaques de pucerons et leur impact



Les pucerons sont de petits insectes qui se nourrissent de la sève des plantes et peuvent causer une croissance ralentie, des feuilles déformées et une mauvaise qualité des fruits. Ils peuvent également transmettre des maladies virales aux cucurbitacées, ce qui aggrave encore les problèmes causés par ces parasites.



Comment identifier les colonies de pucerons ?




  • Insectes verts, noirs ou bruns regroupés sur les tiges, les feuilles et les bourgeons

  • Croissance ralentie et feuilles déformées

  • Présence possible de fourmis, attirées par le miellat sécrété par les pucerons



Comment traiter une infestation de pucerons ?



Pour lutter contre les pucerons sur vos cucurbitacées :




  1. Introduisez des prédateurs naturels, comme les coccinelles, dans votre jardin

  2. Appliquez un insecticide à base de savon insecticide pour éliminer les colonies existantes

  3. Surveillez régulièrement vos plantes afin de détecter et traiter rapidement les infestations



En surveillant attentivement vos plantes et en agissant dès les premiers signes d’une maladie ou d’une infestation de pucerons, vous pouvez protéger efficacement vos cucurbitacées et assurer une récolte abondante et saine. Il est essentiel de connaître ces problèmes courants et de prendre les mesures appropriées pour les prévenir et les traiter.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur