AccueilPlantationsQuelles plantes sont les plus adaptées au marcottage et pourquoi ?

Quelles plantes sont les plus adaptées au marcottage et pourquoi ?

Dans l’univers du jardinage, le marcottage est une technique de multiplication végétative qui permet de donner naissance à de nouvelles plantes tout en conservant les qualités génétiques de la plante mère. Cette méthode consiste à enterrer ou à immerger une partie d’une plante afin de favoriser l’apparition de racines et ainsi créer un nouvel individu. Mais quelles sont les plantes les plus adaptées au marcottage, et pourquoi ? Cet article vous dévoile les éléments clés pour bien comprendre cette technique et réussir vos propres marcottes.



Les différents types de marcottage


Afin de bien choisir les plantes adaptées, il est primordial de comprendre quels types de marcottage sont utilisés dans le monde du jardinage. Il existe plusieurs méthodes, dont :




  1. Marcottage aérien : Ici, une branche encore attachée à la plante mère est enroulée avec du substrat humide et maintenue dans un film plastique jusqu’à ce que des racines apparaissent.

  2. Marcottage en couches : Une tige basse est enterrée horizontalement, avec ses feuilles dépassant du sol. Les bourgeons sur la partie enterrée vont former des racines puis émerger du sol sous forme de nouvelles plantes.

  3. Marcottage en sérpente : Une tige rampante est placée de manière serpentine sur le sol et enterrée à plusieurs endroits, favorisant ainsi les bourgeonnements aux points de contact avec le sol pour multiplier les plantules.



Top 10 des plantes adaptées au marcottage


Maintenant que vous connaissiez les différents types de marcottage, voici une sélection de plantes qui se prêtent particulièrement bien à cette méthode de multiplication végétative :

lire  Quelle est la meilleure période pour tondre votre pelouse pour la première fois ?



  • Ronce (Rubus) : Les tiges rampantes de ronces sont faciles à marcottée ; elles s’enracinent rapidement lorsqu’elles sont en contact avec le sol.

  • Groseillier (Ribes) : Le groseillier est souvent multiplié par marcottage. Ils forment aisément des radicelles lorsque leurs tiges sont en contact avec un substrat humide.

  • Figuier (Ficus carica) : Facilement multiplicable par marcottage, le figuier peut être marcotté aérien ou en couches selon la technique choisie.

  • Camélia (Camellia japonica) : Très prisé pour ses fleurs colorées, le camélia se prête bien au marcottage aérien grâce à sa facilité d’enracinement.

  • Hortensia (Hydrangea macrophylla) : Avec un bon substrat humide, l’hortensia peut être marcotté sans difficulté, soit dans le marcottage aérien ou en couches.

  • Magnolia (Magnolia grandiflora) : Cet arbre aux grandes fleurs parfumées peut être multiplié via le marcottage aérien avec succès.

  • Rhododendron (Rhododendron) : Les longues tiges du rhododendron peuvent être marcottées en couches ou dans un marcottage aérien pour obtenir de nouveaux sujets.

  • Vigne (Vitis vinifera) : Quel que soit le type de vigne, la méthode de marcottage est souvent utilisée pour sa multiplication. Le marcottage en sérpente ou en couches est préférable pour cette plante.

  • Chèvrefeuille (Lonicera) : Avec ses lianes rampantes, le chèvrefeuille se prête parfaitement au marcottage en couches et enracine rapidement.

  • Forsythia (Forsythia) : Ses branches souples et flexibles permettent au forsythia d’être facilement marcotté, principalement par marcottage aérien ou en couches.



Les avantages de choisir des plantes adaptées au marcottage


Opter pour des plantes adaptées au marcottage présente plusieurs avantages :




  • Taux de réussite élevé : Choisir une plante qui est naturellement susceptible de bien réagir au marcottage permet d’augmenter considérablement vos chances de réussite.

  • Conservation des qualités génétiques : En optant pour le marcottage, la plante mère transmet directement ses caractères (couleur, saveur, taille…) à la nouvelle plante.

  • Moins de manipulations : Les techniques de marcottage sont généralement moins complexes que d’autres méthodes de multiplication végétative telles que le bouturage ou les greffes.

  • Respect de l’environnement : Le marcottage permet de se passer de produits chimiques ou autres traitements invasifs pour encourager la croissance des plantes. De plus, cela favorise la biodiversité en permettant la propagation de plantes locales et adaptées au milieu dans lequel elles évoluent.

lire  Le marcottage est-il efficace pour toutes les espèces de plantes ?


Comment choisir la meilleure méthode pour vos plantes ?


L’adaptation au marcottage ne signifie pas forcément que toutes les méthodes de marcottage conviennent à une plante donnée. Pour choisir la meilleure méthode, il est important de bien connaître la croissance et les origines de la plante concernée. En effet, certaines espèces ligneuses préfèrent être marcottées par couches, tandis que d’autres aux tiges flexibles s’adapteront mieux au marcottage aérien. Choisir la méthode adéquate garantira une meilleure réussite et un meilleur développement des jeunes plantules.



Bonnes pratiques pour réussir son marcottage


Même si vos plantes sont naturellement adaptées au marcottage, quelques bonnes pratiques peuvent augmenter vos chances de succès :




  1. Sélectionnez les meilleurs rameaux : Privilégiez les tiges souples, non fleuries et bien enracinées dans votre substrat ainsi que celles ayant un bel aspect.

  2. Maintenez une bonne humidité : Les racines se développent mieux avec un taux d’humidité élevé. Attention cependant à ne pas provoquer de pourrissements !

  3. Fixez la marcotte solidement : La plante doit être suffisamment maintenue en place pour éviter tout mouvement qui pourrait endommager ou déchirer les nouvelles racines en formation.

  4. Surveillez régulièrement le développement : Si nécessaire, n’hésitez pas à ajuster l’arrosage, garantissant ainsi un meilleur enracinement de vos plantules lors du processus de marcottage .



En somme, il est primordial de choisir des plantes adaptées au marcottage afin de faciliter leur multiplication, préserver leurs qualités génétiques et respecter l’environnement pour un jardinage durable et conscient. Et maintenant que vous connaissez les plantes les plus adaptées, ainsi que les meilleures pratiques pour réussir vos marcottes, pourquoi ne pas tenter l’expérience avec un hortensia, une vigne ou même un magnolia ?

melwynn

Top Infos

Coups de cœur