AccueilPlantationsComment et quand séparer la marcotte de la plante mère ?

Comment et quand séparer la marcotte de la plante mère ?

Le jardinage est une activité passionnante et enrichissante, qui permet non seulement de créer un espace vert chez soi mais également de reproduire ses plantes préférées. Parmi les différentes méthodes de multiplication des plantes, le marcottage est en effet particulièrement efficace et simple à réaliser. Cependant, il est essentiel de bien comprendre comment et quand effectuer cette opération délicate qu’est la séparation de la marcotte de la plante mère. Dans cet article, nous aborderons les différentes étapes nécessaires afin que vous puissiez maîtriser cette technique sans difficulté.



Les bases du marcottage : qu’est-ce que c’est ?



Avant de se pencher sur la question de la séparation de la marcotte et de la plante mère, il convient d’abord de définir ce qu’est le marcottage et pourquoi il est intéressant pour multiplier vos végétaux. Le marcottage consiste à encourager le développement des racines sur une partie de la tige d’une plante, afin de créer un nouvel individu autonome. Cette méthode présente plusieurs avantages :




  • Elle ne demande pas beaucoup de matériel et peut être réalisée facilement par des débutants;

  • Elle permet d’obtenir rapidement et quasiment à coup sûr des clones identiques à la plante mère;

  • Enfin, elle préserve l’harmonie esthétique de la plante mère, en permettant d’éviter des coupes trop radicales.



Les différents types de marcottage et leurs spécificités



Maintenant que vous êtes familiarisé avec les bases du marcottage, il est temps de s’intéresser aux différentes techniques existantes.

lire  Quels matériaux sont nécessaires pour le marcottage aérien ?


Le marcottage en pleine terre



Cette méthode consiste à enterrer une partie de la tige directement dans le sol. Pour ce faire, il suffit de choisir une branche flexible et proche du sol, puis de la courber vers la terre afin qu’une section de celle-ci puisse être recouverte d’au moins 5 centimètres de terre. Il peut être utile de maintenir cette position à l’aide d’un petit piquet ou d’une pierre. L’objectif est de favoriser la création de racines sur cette portion de tige enfouie, qui pourra ensuite être séparée de la plante mère pour former un nouvel individu.



Le marcottage aérien



Si le marcottage en pleine terre est particulièrement adapté aux plantes rampantes ou aux arbustes, il existe une autre technique qui convient mieux aux plantes grimpantes ou au port érigé : le marcottage aérien. Celui-ci consiste à provoquer le développement de racines directement sur une tige encore attachée à la plante mère et sans qu’elle n’ait besoin d’être en contact avec le sol. Pour cela, on retire une petite partie de l’écorce de la tige, puis on applique un mélange de terreau et de sphaigne autour de cette zone. On enveloppe ensuite le tout dans du plastique transparent, que l’on fixe solidement à la tige avec du ruban adhésif. Les racines se développent alors à l’intérieur de cette pochette humide et aérienne.



Quand est-il temps de séparer la marcotte ?



Une fois que vous avez choisi la technique de marcottage adaptée à votre plante et que celle-ci a produit des racines solides au sein de la marcotte, il est temps de passer à la séparation. Pour déterminer le moment idéal, voici quelques indices qui montrent que les nouvelles racines sont prêtes à être transplantées :

lire  Quelles sont les erreurs courantes à éviter lors du marcottage ?



  • La présence de jeunes pousses feuillées sur la tige;

  • Le chatoiement couleur vert clair au niveau de la tige enfouie ou de la pochette humidifiée en cas de marcottage aérien;

  • Des racines bien développées, visibles à travers le plastique pour le marcottage aérien.



Ne vous précipitez pas ! Si la présence de racines est encourageante, il est préférable d’attendre qu’elles soient bien développées avant de procéder à la séparation. Cela permettra aux deux parties – la plante mère et la marcotte – de mieux se remettre de cette opération délicate.



La bonne méthode pour séparer la marcotte avec succès



Avant de commencer, assurez-vous d’avoir tout le matériel nécessaire à portée de main : des ciseaux ou un sécateur propre et bien affûté, ainsi qu’un pot avec du terreau frais pour accueillir la nouvelle plante. Voici les étapes à suivre :




  1. Coupez la tige reliant la marcotte à la plante mère, en veillant à préserver une longueur suffisante de tige pour permettre à la nouvelle plante de bien s’enraciner dans son nouveau pot;

  2. Retirez délicatement la marcotte du sol ou ôtez le plastique entourant la pochette aérienne;

  3. Placez rapidement la marcotte dans le pot préalablement rempli de terreau, afin d’éviter que les racines ne se dessèchent;

  4. Arrosez abondamment, mais sans excès, pour favoriser l’adaptation;

  5. Apportez un soin particulier à la nouvelle plante lors des premières semaines, en surveillant son humidité et sa croissance.



Avec ces conseils précieux, vous pourrez désormais multiplier avec succès vos plantes favorites grâce au marcottage. N’hésitez pas à vous informer sur les spécificités de chaque espèce et à partager votre expérience avec d’autres passionnés !

melwynn

Top Infos

Coups de cœur