AccueilPlantationsLe marcottage peut-il aider à préserver des variétés rares ou anciennes de...

Le marcottage peut-il aider à préserver des variétés rares ou anciennes de plantes ?

Lorsqu’il s’agit de préserver des variétés rares ou anciennes de plantes, plusieurs techniques peuvent être employées. Parmi celles-ci, le marcottage est une méthode de multiplication végétative particulièrement intéressante. En effet, cette technique présente l’avantage de pouvoir reproduire fidèlement les caractéristiques d’une plante mère, ce qui en fait un outil précieux pour la conservation de certaines espèces.



Qu’est-ce que le marcottage ?



Le marcottage est une technique horticole qui consiste à faire enraciner une partie d’une plante directement sur la plante elle-même, ou encore dans le sol à proximité, afin de donner naissance à une nouvelle plante génétiquement identique à la plante mère. Cette méthode de propagation permet ainsi d’obtenir rapidement un grand nombre de nouvelles plantes sans avoir recours aux graines.



Les différentes formes de marcottage



Il existe plusieurs types de marcottage, chacun adapté à des situations et des besoins spécifiques :



  • Marcottage aérien : Il s’agit de provoquer l’enracinement d’une branche aérienne, sans contact avec le sol. Pour cela, on incise la branche et on y installe un substrat humide avant de la protéger avec du plastique. Les racines finissent par se développer dans le substrat.


  • Marcottage en couche : Dans cette méthode, la partie inférieure des tiges est enterrée dans le sol et les racines se forment directement sur les segments enterrés. Cette technique est particulièrement utile pour les plantes qui ont du mal à émettre des racines par bouturage.


  • Marcottage par couchage : La tige de la plante mère est courbée pour être mise en contact avec le sol, tout en restant attachée à la plante d’origine. Les racines finissent par apparaître sur la partie enterrée de la tige, donnant naissance à une nouvelle plante.


  • Marcottage par surfaçage : Une portion superficielle du tronc ou des branches est retirée afin de provoquer l’apparition de nouvelles racines à cet endroit. Lorsque suffisamment de racines se sont développées, la branche peut être séparée de la plante mère et replantée indépendamment.

lire  Identifier et traiter les maladies courantes des cucurbitacées


Pourquoi utiliser le marcottage pour préserver les variétés rares de plantes ?



Le principal avantage du marcottage en matière de conservation des plantes réside dans sa capacité à produire des nouvelles plantes génétiquement identiques à leurs parents. Cela signifie que les caractéristiques spécifiques de la plante mère, qu’il s’agisse de sa résistance aux maladies, de sa productivité ou encore de ses qualités gustatives, seront transmises à ses descendants. Le marcottage permet donc de reproduire fidèlement des individus reproducteurs de variétés rares ou anciennes.



Le marcottage et la diversité génétique



Cependant, le recours au marcottage pour préserver les variétés anciennes présente également certains enjeux. En effet, si cette technique permet de conserver les caractéristiques des plantes d’origine, elle ne favorise pas nécessairement la diversité génétique. Or, une diversité génétique réduite peut rendre les populations plus vulnérables face aux maladies ou aux variations environnementales.



Afin de pallier ce problème, il est donc important de veiller à maintenir un certain niveau de diversité parmi les plantes reproduites par marcottage. Ceci implique notamment de prélever des segments sur plusieurs individus différents lors de la réalisation de marcottages :



  • Privilégier le prélèvement de segments issus de plusieurs plantes mères différentes, afin de maximiser la variabilité génétique.

  • Variabiliser les techniques employées, en alternant entre le marcottage aérien, en couche, par couchage ou par surfaçage selon les espèces concernées.



Des exemples de succès dans la conservation des variétés rares grâce au marcottage



De nombreux cas démontrent l’efficacité du marcottage dans la sauvegarde et la multiplication d’espèces rares ou anciennes :

lire  Quels matériaux sont nécessaires pour le marcottage aérien ?


  • La vigne : Le marcottage est couramment utilisé pour reproduire des cépages anciens ou rares, notamment en viticulture biologique. En effet, le marcottage permet de préserver les caractéristiques spécifiques de chaque variété, garantissant ainsi la qualité et l’authenticité du vin produit.


  • Les arbres fruitiers : Certaines variétés anciennes d’arbres fruitiers comme les pommiers, poiriers ou encore cerisiers peuvent également être multipliées par marcottage. Cette technique est particulièrement utile pour conserver les qualités gustatives et nutritives uniques de ces fruits.


  • Les plantes médicinales : La conservation des variétés de plantes médicinales à travers le marcottage est essentielle pour préserver leurs propriétés thérapeutiques. Cela garantit également la pérennité de certaines ressources naturelles précieuses dans le domaine de la santé et du bien-être.




En somme, le marcottage constitue une méthode de choix pour sauvegarder les variétés rares et anciennes de plantes tout en assurant leur reproduction fidèle et leur multiplication rapide. Avec une gestion appropriée de la diversité génétique, cette technique représente une solution durable pour protéger notre patrimoine végétal et valoriser les espèces rares qui jalonnent notre histoire et enrichissent nos cultures.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur