AccueilPlantationsComment entretenir les plantes pendant le processus de marcottage ?

Comment entretenir les plantes pendant le processus de marcottage ?

Le marcottage est une méthode de multiplication des plantes qui consiste à enraciner une tige ou une branche encore reliée à la plante mère. Cela permet d’obtenir une nouvelle plante avec les mêmes caractéristiques que la plante d’origine. Pour réussir cette technique, il est essentiel de bien entretenir vos plantes durant tout le processus afin d’augmenter leurs chances de survie et de développement. Dans cet article, nous vous proposons d’étudier quelque conseils pour prendre soin de vos plantes pendant le marcottage.



1. Choisir la bonne période pour le marcottage



Pour réussir l’enracinement et le développement de la nouvelle plante, la première étape cruciale consiste à choisir le bon moment pour effectuer l’opération. Le printemps et l’automne sont généralement les meilleures saisons pour marcottter, car ce sont des périodes plus douces. Ceci permettra à la plante mère d’avoir la capacité de fournir assez d’énergie à la nouvelle pousse sans être affaiblie par des conditions climatiques défavorables.



2. Sélectionner la tige adéquate pour le marcottage



Sélectionner la bonne tige pour réaliser le marcottage est également très important pour favoriser l’enracinement et le développement de la nouvelle plante. La tige choisie doit répondre à certaines exigences :



  • Être une tige jeune et vigoureuse pour favoriser l’enracinement.

  • Posséder la taille adéquate, ni trop longue, ni trop courte

  • Avoir les bourgeons bien développés et non lignifiés.

lire  Quels sont les avantages du marcottage par rapport à d'autres méthodes de propagation ?


3. Préparer le sol durant tout le processus de marcottage



Assurer un bon drainage du sol est crucial pour éviter que les racines se forment dans un environnement trop humide, ce qui pourrait provoquer leur pourrissement.



Additionnez des matières organiques comme du compost ou du fumier à votre sol afin d’y incorporer des éléments nutritifs et stimuler sa qualité. Le pH du sol peut également être spécifique à chaque plante et doit être pris en compte lors de sa préparation. Des kits de mesure du pH sont disponibles dans les magasins spécialisés pour réaliser cette opération.



4. Maintenir une croissance équilibrée de la nouvelle pousse



Une fois la tige ensevelie, il faut veiller au bon développement de la nouvelle pousse tout au long du processus.


a) Arrosage


L’arrosage régulier et maîtrisé est primordial pour le bon développement de la nouvelle pousse. Veillez à maintenir un sol légèrement humide sans que celui-ci ne soit détrempé, car cela pourrait nuire à la formation des nouvelles racines.


b) Taille des feuilles


Tailler régulièrement les feuilles est aussi important pour éviter que la plante mère ne dilapide toute son énergie dans un maintien trop longtemps des parties inutiles de la nouvelle pousse. Gardez toutefois un certain nombre de feuilles afin de favoriser la photosynthèse.


c) Fertilisation


Au fur et à mesure de sa croissance, la nouvelle plante va consommer les nutriments disponibles dans le sol. Afin d’éviter qu’elle n’épuise les ressources nutritives du sol et meure, pensez à apporter régulièrement un engrais adapté à votre plante. Vous pouvez utiliser des engrais chimiques ou organiques comme le compost ou le fumier.

lire  Comment éviter que les tomates éclatent : conseils et astuces


5. Contrôler l’apparition et le développement des racines



Après plusieurs semaines à quelques mois, en fonction de la tige choisie et des conditions environnementales, des racines commenceront à apparaître sur la partie ensevelie de la tige. Cela se reconnaît facilement lorsque celle-ci commence à grossir ou quand vous observez de nouvelles pousses issues du sol.



Le contrôle visuel de ces nouvelles racines a pour but de vérifier leur bonne santé et de s’assurer qu’elles soient suffisamment développées. Il est alors possible de détacher ou encore de couper la liaison avec la plante mère et planter la nouvelle plante séparément.



En suivant rigoureusement ces conseils d’entretien pour vos plantes lors du processus de marcottage, vous augmentez considérablement les chances de réussite de cette opération et favorisez la croissance équilibrée de vos nouvelles plantes. A vous désormais de mettre à profit ces techniques au sein de votre jardin ou de vos espaces verts !

melwynn

Top Infos

Coups de cœur