AccueilEquipementsOutils motorisésComment le robot peut-il détecter les limites du terrain ?

Comment le robot peut-il détecter les limites du terrain ?

Dans notre ère numérique, les robots deviennent de plus en plus intégrés dans nos vies quotidiennes. Un exemple frappant est le robot tondeuse qui facilite grandement l’entretien de nos jardins. Une question que beaucoup se posent est de savoir comment ces appareils sont capables de détecter les limites du terrain sur lequel ils travaillent afin de ne pas endommager les objets environnants ou se retrouver hors zone. Dans cet article, nous allons explorer les différentes techniques utilisées par les fabricants de robot tondeuses pour accomplir cette tâche.

Utilisation de câbles périmétriques


L’utilisation de câbles périmétriques pour délimiter la zone de travail d’un robot tondeuse est une méthode très répandue. Cela consiste à installer un câble électrique autour de la zone à tondre et à enterrer ce câble à quelques centimètres sous terre.

Fonctionnement du câble périmétrique


Le câble périmétrique émet un signal électromagnétique qui est détecté par les capteurs situés sous le robot tondeuse. Lorsque le robot approche de cette limite virtuelle, il perçoit le signal émis par le câble et ajuste son trajet pour rester à l’intérieur du périmètre défini. Cette méthode est simple à mettre en place et garantit généralement un fonctionnement fiable.

Inconvénients des câbles périmétriques


Toutefois, l’utilisation de câbles périmétriques présente quelques inconvénients. Premièrement, il est nécessaire d’installer ce câble autour de la zone à tondre, ce qui peut s’avérer fastidieux et nécessiter un certain investissement en temps. De plus, il peut arriver que le câble soit endommagé par des animaux ou lors de travaux réalisés dans le jardin, ce qui affectera alors le bon fonctionnement du robot.
lire  Quels sont les inconvénients d'un robot tondeuse ?

Détection des obstacles grâce aux capteurs intégrés


Certains robots tondeuses sont équipés de capteurs intégrés qui leur permettent de détecter les obstacles qui se trouvent sur leur trajet. Ces capteurs peuvent être de différents types :

  • Capteurs à ultrasons : ils émettent des ondes sonores qui sont réfléchies par les objets environnants. Le robot mesure le temps écoulé entre l’émission de l’onde et sa réception, ce qui lui permet de calculer la distance qui le sépare de l’obstacle.

  • Capteurs infrarouges : ces capteurs fonctionnent de manière similaire aux capteurs à ultrasons, mais utilisent des rayons infrarouges au lieu d’ondes sonores.

  • Caméras et capteurs d’image : le robot est équipé d’une caméra qui capture des images de son environnement. Le logiciel analyse ces images pour identifier les objets et les distances qui les séparent du robot.


En fonction des informations reçues de ces capteurs, le robot pourra ajuster sa trajectoire pour éviter les objets sur son passage et ainsi respecter les limites du terrain. Cette méthode a l’avantage de ne pas nécessiter d’installation particulière comme c’est le cas avec les câables périmétriques.

Limitations des capteurs intégrés


Cependant, les robots tondeuses équipés de capteurs intégrés présentent quelques limitations :

  1. Leur efficacité dépend grandement de la qualité et de la précision des capteurs utilisés, ainsi que de la capacité du logiciel à analyser correctement les données récupérées.

  2. Le coût des composants peut rendre ces robots plus chers que ceux qui utilisent un câble périmétrique.

  3. Certaines conditions environnementales, comme la pluie ou une forte luminosité, peuvent perturber le fonctionnement des capteurs.

lire  Comment fonctionne un robot tondeuse sans fil périphérique ?

Le GPS comme solution aux limites du terrain


Une autre technologie de plus en plus utilisée pour déterminer les limites du terrain est le GPS (Global Positioning System). Les robots tondeuses équipés de GPS peuvent obtenir des informations précises sur leur position géographique et se repérer par rapport à une carte préalablement définie dans le logiciel de l’appareil. Ainsi, ils sont capables de connaître leur position exacte et de rester à l’intérieur des limites du terrain sans avoir besoin de câble périmétrique ni de capteurs d’obstacles.

Avantages du GPS



  • Précision et fiabilité de la localisation grâce à la technologie GPS.

  • Pas besoin d’installer des câbles périmétriques ni de se soucier des obstacles présents sur le terrain.

  • Facilité de mise en place : il suffit de définir les limites du terrain dans l’application dédiée au robot.


Inconvénients du GPS


Toutefois, quelques inconvénients peuvent être associés à l’utilisation du GPS :

  1. Le signal GPS peut être perturbé par des bâtiments, des arbres ou d’autres obstacles qui bloquent la réception des satellites, ce qui peut entraîner une perte de précision.

  2. Les robots dotés de cette technologie sont généralement plus coûteux que leurs homologues utilisant des câbles périmétriques ou des capteurs intégrés.

  3. Nécessite un abonnement spécifique pour accéder aux données cartographiques détaillées.


En somme, il existe plusieurs méthodes permettant aux robots tondeuses de détecter les limites du terrain sur lequel ils travaillent. Chaque méthode possède ses avantages et ses inconvénients, et le choix final dépendra des besoins et préférences de chaque utilisateur. Les avancées technologiques continuent de faire évoluer ces appareils vers des solutions toujours plus fiables et efficaces.
melwynn

Top Infos

Coups de cœur