AccueilPlantationsLa distance de plantation idéale entre deux pommiers : un facteur crucial...

La distance de plantation idéale entre deux pommiers : un facteur crucial pour une croissance saine

Si vous envisagez de planter des pommiers dans votre jardin ou votre verger, il est essentiel de prendre en compte la distance qui doit séparer ces arbres pour assurer leur bon développement et une production fructueuse. Dans cet article, nous allons aborder l’importance de cette distance ainsi que les principaux éléments à considérer lors de la plantation de pommiers.



Le rôle de l’espace entre les arbres fruitiers


L’espace qui sépare les arbres fruitiers est un aspect important pour leur épanouissement. En effet, lorsque les arbres sont trop proches les uns des autres, ils peuvent entrer en compétition pour obtenir les ressources dont ils ont besoin pour croître, comme la lumière, l’eau et les éléments nutritifs du sol. Cela peut alors entraîner un ralentissement de leur développement, une production moindre de fruits et une plus grande sensibilité aux maladies et aux parasites.



En revanche, si les arbres sont plantés à une distance suffisante, ils bénéficient d’un meilleur accès à la lumière du soleil et à la circulation de l’air, ce qui permet à leurs racines de s’étendre librement et d’absorber davantage de nutriments. De plus, la répartition adéquate des arbres favorise une meilleure pollinisation, essentielle pour la formation des fruits, et limite le développement des maladies en évitant un environnement trop humide et confiné.

lire  Quels équipements pour réussir vos semis en février ?


Comment déterminer la distance optimale entre deux pommiers ?


La distance à respecter lors de la plantation de pommiers dépend principalement de trois facteurs : la variété du pommier, le porte-greffe et la méthode de conduite.



Variété du pommier


Differentes variétés de pommiers peuvent nécessiter des espacements différents. Par exemple, les pommiers nains ont besoin d’un espace réduit, tandis que les variétés semi-naines et standard nécessitent une distance plus conséquente pour se développer correctement. En général, plus l’arbre est vigoureux et de grande taille, plus il faudra augmenter l’espace entre chaque sujet.



Le porte-greffe


Le porte-greffe sur lequel est greffée la variété choisie influence également l’espace nécessaire entre les arbres. Certaines combinaisons de porte-greffes et de variétés donnent naissance à des arbres de petite taille, alors que d’autres produisent des arbres plus grands. L’utilisation d’un porte-greffe nain permet ainsi de réduire considérablement la distance entre chaque pommier, par rapport à un porte-greffe standard.



Méthode de conduite


La façon dont vous souhaitez conduire vos pommiers influe aussi sur l’espacement requis. Par exemple, si vous envisagez de cultiver vos arbres en palmette (une méthode d’élagage spécifique), ils pourront être plantés plus proches les uns des autres. À l’inverse, si vous privilégiez des formes de conduite plus aérées, comme la libre ou le gobelet, il faudra prévoir davantage d’espace entre chaque sujet.



Recommandations pour l’espacement entre deux pommiers


Voici quelques recommandations générales concernant la distance à respecter entre deux pommiers :



  • Pommiers nains : environ 1,5 à 2,5 mètres entre chaque arbre et 3 à 4,5 mètres entre les rangs.

  • Pommiers semi-nains : environ 3 à 4,5 mètres entre chaque arbre et 4,5 à 6 mètres entre les rangs.

  • Pommiers standard : environ 6 à 9 mètres entre chaque arbre et 9 à 12 mètres entre les rangs.

lire  Comment le marcottage affecte-t-il la croissance de la plante mère ?


Cependant, ces recommandations peuvent varier en fonction de la variété du pommier, du porte-greffe et de la méthode de conduite choisie. Il est donc important de se référer aux caractéristiques spécifiques des plants que vous souhaitez cultiver et de prendre en compte les conditions particulières de votre jardin ou verger (climat, type de sol, disponibilité de l’espace).



L’espacement entre autres arbres fruitiers


La distance de plantation recommandée varie également selon les autres types d’arbres fruitiers. Voici quelques exemples d’espacements pour d’autres variétés couramment plantées :



  • Abricotier : 4 à 6 mètres entre chaque arbre et 6 à 8 mètres entre les rangs.

  • Figuier : 5 à 7 mètres entre chaque arbre et 7 à 10 mètres entre les rangs.

  • Plaqueminiers : a.k.a. kakis, 4 à 6 mètres entre chaque arbre et 6 à 8 mètres entre les rangs.

  • Néfliers : 3 à 4 mètres entre chaque arbre et 4 à 6 mètres entre les rangs.



Pour garantir une croissance saine et une production fructueuse, il est essentiel d’accorder une attention particulière à l’espacement entre les arbres fruitiers lors de la plantation. En prenant en compte les spécificités des variétés choisies, du porte-greffe et de la méthode de conduite, ainsi que les conditions propres à votre jardin ou verger, vous offrirez un environnement propice au développement optimal de vos pommiers et autres arbres fruitiers.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur