AccueilPermacultureQuand le terme permaculture A-t-il été inventé ?

Quand le terme permaculture A-t-il été inventé ?

Le concept de permaculture est aujourd’hui largement connu et utilisé dans le monde entier, avec un engouement grandissant dans les pays développés en quête de modes de production plus durables et respectueux de l’environnement. Mais saviez-vous que ce mot a été inventé il y a quelques décennies seulement ? Dans cet article, nous allons explorer les origines du terme permaculture et ses développements au fil du temps.



L’introduction du mot « permaculture » : une définition pionnière



C’est en 1978 que le mot « permaculture » a été inventé par Bill Mollison, un biologiste et écologiste australien, et son élève David Holmgren, alors étudiant en écologie environnementale. À cette époque, Mollison était à la recherche d’un concept qui pourrait réunir à la fois des compétences en matière d’agriculture et de planification pour créer un mode de vie durable et autonome. Le terme permaculture provient ainsi de la contraction des mots « perm » (permanent) et « agri-culture », ce qui signifie littéralement « agriculture permanente ».



Un livre fondateur


Ce n’est que quelques années plus tard, précisément en 1984, que le terme permaculture sera popularisé grâce à la publication du livre désormais culte « Permaculture : A designers manual » (« Permaculture : un manuel pour les concepteurs ») par Bill Mollison. Ce livre, qui est toujours considéré comme la bible de la permaculture, présente de manière approfondie les principes et techniques de ce nouveau mode de production agricole et de vie communautaire.

lire  Comment faire des lasagnes en permaculture ?


Les bases d’une philosophie globale



Le terme permaculture englobe bien plus qu’un simple modèle agricole. Il s’agit en réalité d’une véritable philosophie de vie, d’une manière globale de concevoir les relations entre l’homme et son environnement. Le système mis en place vise en effet à encourager une agriculture durable et autonome sur le long terme mais il englobe également tous les aspects du quotidien, du recyclage des déchets à la gestion des ressources en eau, en passant par l’intégration harmonieuse des échanges économiques.



L’éthique de la permaculture


Selon ses fondateurs, la permaculture repose sur trois grands axes éthiques :



  • Prendre soin de la Terre : respecter et protéger les systèmes naturels indispensables à la vie (sol, eau, air) et préserver la biodiversité.

  • Prendre soin des êtres humains : développer des communautés autonomes et favoriser l’épanouissement des individus au sein d’un même écosystème.

  • Partager équitablement les ressources naturelles et humaines : répartir les surplus de production tout en instaurant un système de coopération et d’échanges équilibrés.



Les principes directeurs


La permaculture repose également sur une série de 12 principes directeurs, que l’on retrouve à la base des différentes techniques utilisées dans ce cadre :



  1. Observer et interagir

  2. Capturer et stocker l’énergie

  3. Obtenir une récolte

  4. Appliquer une autorégulation et accepter les retours

  5. Utiliser et valoriser les ressources renouvelables et les services

  6. Ne pas produire de déchets

  7. Concevoir depuis des modèles systémiques

  8. Intégrer plutôt que séparer

  9. Privilégier les solutions adaptées à petite échelle

  10. Utiliser et valoriser la diversité

  11. Maximiser les bords et valoriser le marginal

  12. Répondre de manière créative au changement

lire  Qu'est-ce que le sol vivant et pourquoi est-il essentiel pour notre environnement ?


Le développement de la permaculture à travers le monde



Au fil des années et grâce notamment aux travaux de ses fondateurs, ainsi qu’à ceux d’autres chercheurs et praticiens influents, la permaculture a progressivement gagné en notoriété. Aujourd’hui , elle est pratiquée dans de nombreux pays et constitue une véritable alternative aux systèmes agricoles conventionnels.



Une popularité grandissante


Rapidement, le concept de permaculture s’est répandu à travers le monde et a touché des milliers d’années personnes. À mesure que les problèmes environnementaux prenaient de l’ampleur, la permaculture est apparue comme une solution concrète pour favoriser un mode de vie plus respectueux de la planète. Les cours, formations et stages se sont multipliés dans différents pays, contribuant à diffuser ses principes et techniques auprès du grand public.



La mise en place de projets concrets


De nombreux agriculteurs, partout dans le monde, ont décidé de suivre les préceptes de la permaculture en développant leurs propres exploitations sur la base de ces idées innovantes et durables. Cette nouvelle méthode d’agriculture durable a d’ailleurs été intégrée dans certains standards nationaux chez plusieurs organismes environnementaux et agricoles qui reconnaissent en elle un modèle valable pour l’avenir de l’agriculture.



En somme, le terme permaculture a parcouru un long chemin depuis son introduction dans les années 70 et continue de susciter un intérêt croissant parmi les agriculteurs, les économistes et les décideurs politiques à travers le monde.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur