AccueilPlantationsQuels matériaux sont nécessaires pour le marcottage aérien ?

Quels matériaux sont nécessaires pour le marcottage aérien ?

Le marcottage aérien est une méthode de multiplication des plantes qui permet de créer de nouvelles pousses tout en conservant les caractéristiques de la plante mère. Les jardiniers amateurs et professionnels apprécient cette technique car elle offre de nombreux avantages, notamment sa simplicité et son efficacité. Pour réussir un marcottage aérien, il est essentiel de disposer du matériel adéquat. Dans cet article, nous vous présentons les différents matériaux nécessaires pour réaliser un marcottage aérien avec succès.



Le choix d’un support



Avant de débuter votre marcottage aérien, il est indispensable de choisir le bon support sur lequel vous allez travailler. Plusieurs options s’offrent à vous :




  • Les branches souples et semi-ligneuses : ces types de branches sont idéales pour le marcottage aérien en raison de leur flexibilité et de leur capacité à produire facilement de nouvelles racines. Les arbres fruitiers tels que les pommiers, poiriers et cerisiers sont souvent utilisés pendant l’époque de croissance au printemps et en été.

  • Les branches ligneuses : bien qu’il soit possible de réussir un marcottage aérien avec ces branches, elles demandent plus de temps et d’attention pour développer de nouvelles racines. Il peut être nécessaire de recourir à des hormones de bouturage pour favoriser la sortie des racines.



Le matériel de base pour le marcottage aérien



Une fois que vous avez sélectionné la branche sur laquelle effectuer le marcottage, il est temps de réunir le matériel nécessaire. Voici les principaux éléments dont vous aurez besoin :

lire  Assurer une humidité optimale pour les semis de février : le guide complet



  • Un sécateur ou une petite scie : ces outils permettent de réaliser une incision sur la branche à marcottée sans l’endommager. Le choix entre l’un ou l’autre dépendra de la taille et de l’épaisseur de la branche.

  • Un couteau propre et tranchant : idéal pour retirer l’écorce autour de l’incision et faciliter l’apparition des nouvelles racines.

  • Du fil de fer ou du raphia : cela aidera à maintenir en place le substrat humide autour de la branche, favorisant ainsi la formation des racines.

  • Une feuille d’aluminium ou un film plastique : ces matériaux servent à envelopper et protéger le marcottage tout au long du processus.



Le choix d’un substrat adapté



Le bon substrat joue un rôle important pour la réussite du marcottage aérien : il doit être capable de retenir une certaine quantité d’eau tout en restant bien drainé. Parmi les options disponibles :




  1. La sphaigne : cette mousse naturelle présente une excellente capacité de rétention d’eau, ce qui en fait un choix populaire pour le marcottage aérien.

  2. Le terreau : il peut être mélangé à d’autres matériaux pour améliorer sa structure et favoriser un meilleur drainage.

  3. La vermiculite ou perlite : ces composants légers permettent d’aérer le substrat et sont souvent utilisés en complément de la sphaigne ou du terreau.



Les accessoires utiles pour faciliter le processus



Si les éléments précédemment mentionnés constituent le strict minimum pour réaliser un marcottage aérien, certains accessoires peuvent vous faciliter la tâche. En voici quelques-uns parmi les plus appréciés :




  • Des gants de jardin : ils protégeront vos mains des éventuelles coupures lors de l’incision et du travail de l’écorce.

  • Une pince à épiler : cet outil peut s’avérer extrêmement pratique pour retirer délicatement l’écorce sans abîmer les vaisseaux conducteurs de la branche.

  • Un vaporisateur : il servira à maintenir l’humidité au sein du substrat pendant toute la durée du marcottage.

  • Des hormones de bouturage : bien qu’elles ne soient pas obligatoires, elles peuvent toutefois stimuler la croissance des racines si vous observez des difficultés au cours du processus.

lire  Le marcottage peut-il aider à préserver des variétés rares ou anciennes de plantes ?


Les différentes étapes du marcottage aérien



Avec le matériel et les accessoires en main, il est temps de passer à l’action. Voici les principales étapes du marcottage aérien pour vous guider dans cette aventure :




  1. Identification du point de marcottage

  2. Repérez une zone sur la branche présentant des bourgeons ou des nœuds, qui favoriseront la production des nouvelles racines. La partie inférieure des branches présente souvent des résultats plus rapides.



  3. Incision et retrait de l’écorce

  4. Réalisez une incision autour de la branche à marcottée, puis retirez précautionneusement l’écorce entre les deux coupes. Selon la taille et l’épaisseur de la branche, plusieurs techniques d’incision peuvent être utilisées (anneau complet, langue, etc.).



  5. Application du substrat humide

  6. Humidifiez votre sphaigne, terreau ou mélange de substrat choisi, puis enveloppez-le autour de la zone écorcée. Le contact avec l’humidité et les éléments nutritifs du substrat encouragera la formation des racines.



  7. Maintien du substrat et protection

  8. Maintenez le substrat en place à l’aide de fil de fer ou raphia, puis entourez le marcottage d’une feuille d’aluminium ou d’un film plastique pour le protéger des agressions extérieures et conserver l’humidité.



  9. Surveillance de la croissance des racines

  10. Pendant les semaines qui suivent, surveillez régulièrement l’apparition des racines en soulevant légèrement le papier aluminium ou le plastique. Vaporisez du substrat si nécessaire pour maintenir une humidité optimale.



  11. Séparation et transplantation

  12. Lorsque suffisamment de racines se sont développées (au moins un tiers de la circonférence de la branche), il est temps de séparer le marcottage de la plante mère avec votre sécateur ou petite scie et de transplanter la nouvelle pousse dans un pot ou à un nouvel emplacement.


lire  Comment et quand séparer la marcotte de la plante mère ?


En disposant du matériel adéquat et en suivant les étapes du processus soigneusement, vous parviendrez sans aucun doute à réussir votre marcottage aérien. N’hésitez pas à vous entraîner sur différentes espèces de plantes pour maîtriser cette technique et donner naissance à de nouvelles pousses vigoureuses aux caractéristiques identiques à celles de la plante mère.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur