AccueilPlantationsComment le marcottage affecte-t-il la croissance de la plante mère ?

Comment le marcottage affecte-t-il la croissance de la plante mère ?

Dans un jardin, le marcottage est une technique utilisée pour multiplier les végétaux sans recourir à des graines ou boutures. Bon nombre de plantes peuvent être propagées par cette méthode, comme le chèvrefeuille et la clématite. Cependant, il est essentiel de comprendre comment cette pratique affecte la croissance de la plante mère pour en tirer le meilleur parti.



Qu’est-ce que le marcottage ?



Le marcottage est une méthode de multiplication des plantes qui consiste à amener un rameau ou une branche encore fixée à la plante mère en contact avec le sol afin qu’il forme des racines et éventuellement un nouveau végétal indépendant de la plante initiale. Les jardiniers ont recours à cette technique pour plusieurs raisons :



  • Obtenir de nouvelles plantes génétiquement identiques à la plante mère sans avoir besoin d’utiliser des semences ou des greffes

  • Réaliser un remplissage efficace et rapide dans les espaces vides du jardin

  • Prolonger la vie de certaines plantes herbacées pérennes dont la vigueur diminue avec le temps, notamment en leur offrant un « régime de crème » sous forme de nouveaux jeunes individus

  • Assurer la survie d’une espèce, en particulier lorsqu’elle présente des difficultés à se reproduire naturellement



Les différentes méthodes de marcottage



Il existe plusieurs types de marcottage, en fonction de la méthode employée pour amener le rameau ou la branche au contact du sol. Voici quelques-unes des principales techniques :

lire  Les astuces pour prévenir le tassement du sol dans votre jardin potager


Marcottage simple ou à l’étouffée



Cette méthode consiste à plier un rameau souple vers le sol et à l’enterrer partiellement dans la terre. Un petit monticule de terre est ensuite formé autour du point de contact entre le rameau et le sol pour stimuler la formation de racines.



Marcottage par couchage



Cette technique est similaire au marcottage simple, mais elle inclut une étape supplémentaire : avant d’enterrer le rameau, une incision longitudinale est pratiquée sur sa face inférieure. Cette entaille permet aux hormones végétales de s’accumuler près de la coupure, encourageant ainsi la croissance des racines.



Marcottage par approche



Dans cette méthode, un jeune rameau est plié et attaché à une autre plante, généralement de la même espèce, pour partager les ressources nutritives et favoriser la croissance des deux individus.



Marcottage aérien



Cette technique est utilisée lorsque la plante mère est trop grande ou trop rigide pour être pliée jusqu’au sol. Dans ce cas, on recourt à un dispositif spécial, comme un contenant rempli de substrat humide placé sur la branche, pour favoriser la croissance des racines sans toucher le sol.



Comment le marcottage affecte-t-il la croissance de la plante mère ?



Le marcottage peut avoir plusieurs impacts significatifs sur la santé et la croissance de la plante mère. Voici quelques-uns des principaux effets :



Affaiblissement temporaire de la plante mère



Lorsque les rameaux ou branches sont enterrés dans le sol lors du marcottage, une partie du soutien structurel de la plante est perdue, ce qui peut causer une légère instabilité. Toutefois, cet affaiblissement est généralement temporaire, car la croissance des racines supplémentaires aidera à renforcer l’ensemble de la plante au fil du temps.

lire  Comment protéger les marcottes des maladies et des parasites ?


Déficit en ressources nutritives



Si trop de rameaux sont marcottés en même temps, la plante mère peut se retrouver en manque de nutriments. En effet, les racines nouvellement formées tirent leurs ressources directement du sol, réduisant ainsi la quantité d’eau et de minéraux disponibles pour la plante initiale. Pour éviter cela, il est recommandé de n’utiliser qu’un petit nombre de rameaux pour le marcottage à chaque session.



Accélération du vieillissement



Certaines espèces de plantes peuvent subir un vieillissement accéléré si elles sont soumises à un marcottage intensif. Ce phénomène s’explique par le fait que la plante mère doit compenser l’énergie utilisée pour créer de nouvelles racines et rameaux, ce qui peut éventuellement épuiser les réserves d’énergie de la plante et accélérer sa sénescence.



Diminution de la floraison



Dans certains cas, le marcottage peut également entraîner une diminution de la floraison chez la plante mère. Cela est dû au fait que les ressources sont détournées de la reproduction pour favoriser la croissance des rameaux supplémentaires. En pratique, cela signifie que les jardiniers doivent souvent choisir entre obtenir davantage de plantes par marcottage ou profiter d’une floraison abondante sur leurs plantes existantes.



En conclusion, si vous décidez d’opter pour le marcottage pour multiplier vos plantes, il est important de tenir compte de ces impacts possibles sur la croissance de la plante mère. De cette manière, vous pourrez adapter votre stratégie en fonction des besoins spécifiques de chaque variété de plante et tirer le meilleur parti de cette technique ancestrale de propagation végétale.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur