AccueilPlantationsQuels sont les différents types de marcottage ?

Quels sont les différents types de marcottage ?

Le marcottage est une technique de propagation végétale qui permet de créer de nouvelles plantes à partir d’une plante mère. En utilisant cette méthode, le jardinier peut favoriser la croissance de nouvelles racines sur une branche ou une partie de la plante sans couper celle-ci. Dans cet article, nous allons explorer les divers types de marcottage et comment ils peuvent être utilisés pour multiplier vos plantes.



Marcottage par couchage



Le marcottage par couchage consiste à abaisser une branche souple et flexible vers le sol, puis à l’enterrer dans une tranchée préalablement creusée. Cette méthode est particulièrement adaptée aux arbustes à tiges souples, comme les rosiers, les saules ou les noisetiers. Voici comment procéder :




  1. Choisissez une branche vigoureuse, indemne de maladies ou de parasites et facile à coucher au sol.

  2. Creusez une tranchée d’environ 15 cm de profondeur, en veillant à ce qu’elle soit bien drainée pour éviter que l’eau ne stagne.

  3. Incisez légèrement la base de la branche (au contact du sol) avec un sécateur pour stimuler la formation des racines, puis entourez la plaie avec de la mousse humide.

  4. Placez la branche dans la tranchée et recouvrez-la de terre, en veillant à ce que les extrémités dépassent du sol.

  5. Arrosez régulièrement et, une fois les nouvelles racines développées (au bout de quelques mois), vous pourrez couper la branche entre la plante mère et le nouveau sujet pour le transplanter ailleurs dans votre jardin.



Marcottage en cépée ou par drageon



Certaines plantes ont naturellement tendance à former des rejets à leur base, appelés drageons ou pousses en cépée. Ces drageons sont issu(e)s d’une même souche ou d’un rhizome souterrain commun. Le marcottage en cépée consiste à favoriser leur croissance pour créer de nouveaux sujets. Cette technique fonctionne bien avec les fruitiers comme les framboisiers, les groseilliers ou les cassissiers, ainsi qu’avec les arbustes comme les lilas ou les forsythias.

Pour pratiquer un marcottage en cépée :

lire  Quelle est la durée nécessaire pour obtenir des résultats avec le marcottage ?



  • Repérez un drageon vigoureux et sain à la base de la plante mère.

  • Paillez le sol autour du drageon pour conserver l’humidité nécessaire à sa croissance.

  • Laissez-le se développer en veillant à son arrosage et apportez-lui des nutriments sous forme de compost organique si besoin.

  • Après 1 à 2 ans de développement, les drageons auront formé suffisamment de racines pour être détachés de la plante mère et transplantés dans un autre endroit du jardin.



Marcottage à l’air libre ou aérien



Le marcottage aérien est une méthode adaptée aux plantes ayant des branches suffisamment solides pour supporter leur propre poids, comme les arbres fruitiers, les hortensias ou les rhododendrons. Il s’agit de forcer la formation de racines directement sur une partie de la plante encore attachée au reste de la branche. Pour réaliser un marcottage aérien :




  1. Sélectionnez une branche vigoureuse, droite et accessible en hauteur, d’environ 1 cm de diamètre.

  2. À environ 30 cm de l’extrémité de la branche, pratiquez une incision longitudinale de quelques centimètres avec un greffoir ou un couteau bien affûté, afin de créer une plaie propice à l’émission de racines.

  3. Entourez cette plaie d’un mélange de terreau humide et de tourbe blonde, puis enveloppez le tout dans du film plastique transparent, bien étanche pour conserver l’humidité. Fixez fermement les deux extrémités du film avec du ruban adhésif résistant aux intempéries ou du fil de fer.

  4. Au bout de 3 à 6 mois (selon les espèces), des racines vont se développer à l’intérieur de ce sachet; vérifiez régulièrement leur croissance, sans ouvrir complètement le sachet pour ne pas assécher la motte de terreau.

  5. Quand les racines sont suffisamment développées, coupez la branche en dessous du sachet et transplantez le nouveau sujet dans un pot ou en pleine terre.

lire  Qu'est-ce que le marcottage et comment se différencie-t-il du bouturage ?


Marcottage en serpente ou long bois



Le marcottage dit en serpente ou long bois consiste à enterrer plusieurs sections d’une branche afin d’obtenir plusieurs plants à partir d’un même rameau. Cette méthode est notamment utilisée pour les végétaux dont les branches sont longues et fines, comme les groseilliers à maquereaux, les saules ou les framboisiers.



Pour réaliser un marcottage en serpente :




  1. Choisissez une branche au port souple et facilement enterrable dans le sol; idéalement celle-ci doit posséder plusieurs noeuds (ou bourgeons axillaires) où se formeront les futures racines.

  2. Creusez une tranchée ondulée d’une dizaine de centimètres de profondeur pour accueillir votre branche.

  3. Placez la branche dans la tranchée : chaque extrémité et chaque renflement de la tranchée doivent correspondre à un noeud positionné vers le haut.

  4. Arrosez généreusement et attendez quelques semaines pour voir apparaître de petites pousses aux extrémités sortant du sol. Elles indiquent que des racines se sont formées à chaque noeud enterré.

  5. Lorsque ces nouvelles pousses ont atteint une taille suffisante, vous pourrez séparer chacune d’elles en coupant la branche au niveau de chaque noeud et les replanter individuellement ailleurs dans votre jardin.



Le marcottage est une méthode naturelle efficace et économique pour multiplier vos plantes. En choisissant le type de marcottage le plus adapté aux spécificités de vos végétaux, vous aurez toutes les chances de réussir cette opération et ainsi diversifiez facilement votre jardin ou offrir à vos proches des plants issus de vos propres plantations.

melwynn

Top Infos

Coups de cœur